Fabrique Cookies

Publié le par Béatrice Vigot-Lagandré

Si vous habitez Paris, Lyon ou le Luxembourg, vous avez forcément croisé sur votre chemin une enseigne « La Fabrique Cookies ». Revenons un peu sur cette véritable success story.

Fabrique Cookies

 

 

Des débuts prometteurs

En 2012, Alexis de Galembert se lance dans l’entreprenariat. Ce gourmand fan de cookies décide d’ouvrir une boutique « mono-produit » autour, on l’aura deviné, du cookie ! Mais attention, pas n’importe lequel ! Il doit être à la fois moelleux à l’intérieur et croquant à l’extérieur. Autre impératif : Alexis fabrique ses cookies « comme à la maison », avec des ingrédients basiques. Hors de question de produire des gâteaux « industriels », bourrés d’huile de palme et d’additifs douteux. La première boutique est lancée rue des Martyrs, adresse bien connue des gourmets, et le succès est immédiat. Bientôt, d’autres points de vente ouvrent, mais hélas, la rentabilité n’est pas au rendez-vous.

Une fabrication artisanale

La pâte à cookies est fabriquée chaque jour dans l’atelier, avec un état d’esprit artisanal, même si les taches sont forcément mécanisées. Alexis se targue de proposer des cookies fabriqués dans les règles de l’art, avec des produits majoritairement français  et soigneusement sourcés : farine produite en Centre Val de Loire, beurre AOP, œufs bios et cacao durable. Arômes artificiels, conservateurs et agents de texture sont bannis. De même, les cookies ne sont pas parfaitement ronds et de taille plutôt irrégulière.

Fabrique Cookies

Arômes artificiels, conservateurs et agents de texture sont bannis. De même, les cookies ne sont pas parfaitement ronds et de taille plutôt irrégulière.

Fabrique Cookies

Tout ceci explique des prix un peu élevés : comptez 2,40 € le cookie . La qualité se paie !

En boutique, on trouve une quinzaine de références, et 2 de saison (en ce moment, cannelle/noix et mendiant), les best sellers restant ceux au chocolat.

Retrouvez les adresses et infos sur www.lafabrique-cookies.fr

Fabrique Cookies
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article